Historique

Explorée en août 1535 par le célèbre navigateur Jacques Cartier, la baie de Sept-Îles est depuis devenue le site d’une ville dynamique et chaleureuse. Son riche passé en a forgé les traits, en plus d’en faire un important centre urbain. Tradition et modernité y cohabitent, portées par des cultures euro-québécoise et innue qu’on prend plaisir à découvrir.
 
Grâce aux avantages géographiques qu’ils présentent, l’archipel et la baie de Sept-Îles sont fréquentés depuis des millénaires. Son histoire est dictée par l’exploitation des ressources naturelles qu’on y retrouve. Les animaux à fourrures (castor, martre, renard…), diverses espèces de poissons (morue, hareng, maquereau, saumon…) et de mammifères marins (phoques communs et du Gröenland, rorquals communs et bleus…), les forêts de conifères, les rivières et les ressources minérales sont celles qui ont fait de Sept-Îles ce qu’elle est devenue.
 
De poste de traite de fourrures et village de pêcheurs qu’elle était à la fin du 19e siècle, Sept-Îles devient une ville moderne dans la décennie de 1950 à la suite de l’implantation de la minière «Iron Ore Company of Canada», maître d’œuvre de l’exploitation et de l’expédition du minerai de fer extrait des mines du Nouveau-Québec. En deux décennies, la population locale passera de 2000 à plus de 20 000 habitants. En 1963, l’entreprise «Mines Wabush» accentue davantage ce boom démographique en s’établissant à la Pointe-Noire. Malgré la crise subie par le marché du fer au cours des années 1980, la forte demande asiatique des dernières années a su insuffler une énergie nouvelle à cette industrie minière qui, encore aujourd’hui, est la plus importante de la région.
 
Le dernier quart de siècle a vu se mettre en branle quatre importants chantiers afin de diversifier l’économie locale : l’agrandissement des installations du port de Sept-Îles dans le secteur de Pointe-Noire en 1983, la construction de l’aluminerie Alouette en 1989, l’aménagement de la centrale hydroélectrique Sainte-Marguerite 3 au cours des années 1990 puis une phase d’agrandissement de l’aluminerie Alouette en 2003 ont consolidé l’avenir économique de la région.

Français